J’ai testé pour vous la coloration végétale maison

Mis à jour : mai 19

Deux ans que mes cheveux n’ont pas vu l’ombre d’un coiffeur.


Je vous révèle tout...ou presque.


Je n’assume pas mes cheveux blancs (à peine sortie de l’adolescence, c’est trop injuste) et je n’ai pas du tout envie de me tartiner de chimique, vous vous en doutez.

D’abord sceptique, c’est en discutant avec une copine que je me suis aperçue que “si! ça marche! Et même super bien”. Il suffit juste de choisir le bon mélange. Je remercie donc bien chaleureusement Cécile grâce à qui ma vie a basculé.


Au passage, je remercie aussi Garnier pour ses efforts et son nouveau produit de vraie coloration végétale et rien d’autre, à la portée de tous et de tous les porte-monnaie. Mais, entre nous, faire sa coloration maison, ça ne prend pas plus de temps et ça fait encore moins mal aux bourses. (2,4 euros pour la mienne)

Voici donc ma recette :

-une après-midi sans sortir

-des hennés et autres colorants végétaux capillaires purs et naturels. Personnellement, j’utilise ceux-ci : https://www.aroma-zone.com/tous-nos-produits/extraits-naturels/autres-extraits-naturels/colorations-et-shampooings-vegetaux.html?limit=all&q=home

-une vieille cuillère en bois

-un petit saladier en verre (pas d’inox, ni de plastique, ni de matière poreuse)

et, à moins d’être très douée :

-une amie, une maman, une sœur ou un conjoint ouvert d’esprit

-des gants, pro de latex noir dans l’idéal

-vieilles serviettes, vieux peignoirs qui ne craignent plus rien

-du film étirable et/ou charlottes en plastique ou tissu

-de l’autodérision parce que je ne vous cache rien, à un moment donné, on ressemble à ça :


Pour mes cheveux qui arrivent au niveau des omoplates, il me faut 100g de poudre. J’ai une base brune avec des reflets naturels roux. Au départ, j’ai suivi le conseil du 50/50 mais aujourd’hui j’utilise 65g de henné d’Egypte et 35g de brou de noix. Sur le site indiqué plus haut, vous trouvez aussi un guide pour choisir votre mélange en fonction de votre base : https://www.aroma-zone.com/info/dossier-thematique/colorations-vegetales-capillaires

Il faut ajouter ensuite de l’eau chaude jusqu’à obtenir une pâte lisse avec un aspect d’épinards hachés à la crème ou de bouse, au choix, pas trop liquide surtout!(On peut aussi ajouter une huile végétale ou du gel d’aloe vera.) J’aime bien l’odeur, mais c’est discutable.


Il y a plusieurs techniques d’application que vous pouvez trouver en surfant. Celle qu’a choisi ma mère est d’appliquer la pâte couche de cheveux par couche de cheveux, de la nuque au front. Elle utilise un pinceau de coiffeur (mais on peut faire aux doigts) et passe ensuite le peigne pour répartir uniformément la matière. Vous faites ensuite une boule de cheveux au sommet du crâne, vous vous enroulez de cellophane ou vous faites tenir avec une pince et une charlotte, et vous couvrez le tout d’une serviette ou d’une serviette-turban plus pratique. L’idée est que ce soit au chaud et que ça tienne sans couler pendant les 2 ou 3 heures de pose. Plutôt 3 heures si c’est la première fois ou si vous avez une base foncée.


A la fin du temps de pose, on rince tout. On effectue un shampoing + un après-shampoing faits maison dans un monde parfait. (cf mes ateliers pratiques dans l’onglet “boutique”)


Abracadabra, mes cheveux blancs deviennent un balayage auburn et ma base brune reste naturelle avec des reflets plus prononcés :


Quelques coups de ciseau, la coupe DIY ça fonctionne aussi. Et voilà, vous êtes jeune, belle, et vous pouvez faire la star dans la salle de bain.


Bye bye Beauties et à bientôt pour de nouvelles aventures cosmétiques...

0 vue

Les ateliers de Corentine

1 rue Jules Enfroy 

10000 Troyes

 

lesateliers.decorentine@laposte.net

06 61 49 18 59

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

©Les ateliers de Corentine - 2020