Au soleil vert (partie II)

Hello les Beauties, comme promis l'épisode 2 de notre saga de l'été : la protection solaire :)


ZOOM SUR LE PHOTOTYPE

Votre phototype a trait à la réaction de votre peau face aux expositions solaires et est en lien avec votre phénotype (couleurs de cheveux, de peau et d'iris). C'est lui qui va vous aider à déterminer quel indice de protection vous devez choisir pour votre cosmétique protecteur.


On distingue en général 6 phototypes, de la peau très claire avec cheveux roux et tâches de rousseur, à la peau très foncée avec cheveux noirs. On choisira l'indice maximum dans le 1er cas ,ou écran total, et un indice faible dans le dernier cas. Effectivement, toutes les peaux ont besoin de protection solaire!


L’âge est aussi un facteur important de sensibilité au soleil.

Les enfants sont plus sensibles au soleil car leur système pigmentaire et le mécanisme d’autoprotection de la peau est immature. Les personnes âgées sont aussi particulièrement sensibles au soleil. Plus on avance dans la vie et plus on utilise son "capital soleil". Pour pouvoir profiter des bienfaits du soleil le plus longtemps possible, il est donc important de préserver son capital soleil en limitant la durée et l’intensité des expositions.

Les conditions d'exposition ,heure, durée, baignades ou non, présence de réflexion (neige, sable, eau...), le lieu géographique d'exposition, et notamment altitude et latitude, vont aussi conditionner l'indice de protection à utiliser.

Pour des expositions de faible intensité et de courte durée, l'autoprotection naturelle de la peau sera généralement suffisante (sauf pour les peaux intolérantes au soleil). S'exposer régulièrement au soleil de cette façon sera bénéfique et permettra de faire le plein de vitamine D!


ZOOM SUR L'INDICE DE PROTECTION


En cosmétique maison, il est possible de réaliser vous même vos produits solaires cependant il est impossible de mesurer ou de garantir le pouvoir protecteur de vos produits. Vous ne pourrez fonctionner que par essais et erreurs, c'est à dire coups de soleil, pour trouver votre formule idéale. Même si aficionada de la cosmeto DIY, je ne vous le conseille donc pas.

Ce pouvoir protecteur est indiqué sur vos produits par la mention SPF (Sun Protection Factor) ou IP (Indice de Protection) suivie d'un nombre.

L'indice mesure la capacité de filtration des UVB.

Je vous explique : avec un IP 20 par exemple, si une personne a un coup de soleil en 10 minutes sans crème solaire, il lui faudra 200 minutes pour avoir un coup de soleil avec la crème IP 20.

Mais attention, les tests sont réalisés dans des conditions « théoriques » d’utilisation, qui ne sont jamais celles qu'on applique dans la réalité! La protection est notamment testée avec une couche de produit supérieure à celle qu'on mettrait en utilisation normale.

La règlementation européenne impose que les produits solaires filtrent aussi les UVA même s'il n'y a pas d'indice précisé pour la capacité de filtration de ces UV.

Il faut savoir qu'il n'y a quasiment pas de différence entre l'IP 30 et l'IP 50 en terme de pourcentage d'UVB filtré, mais en temps pour attraper un coup de soleil oui! Alors pas de panique si vous n'avez qu'un indice 30 sous la main. Il faudra simplement en appliquer plus souvent.

ZOOM SUR LES FILTRES


Les filtres chimiques sont peu écologiques : difficiles à éliminer, ils polluent les eaux et menacent l’équilibre des massifs coralliens. De plus, ils sont absorbés par la peau et peuvent causer des allergies et des irritations. Sachez aussi qu'il faut attendre environ 20 minutes après l'application de ces filtres pour vous exposer, le temps qu'ils soient absorbés par la peau et donc efficaces.

Certains de ces filtres sont controversés, on les suspecte notamment d’avoir un effet « oestrogen-like » et de perturber l’équilibre hormonal.


Leur alternative : les filtres naturels, sont des filtres minéraux qui agissent comme un miroir en réfléchissant une partie des rayons. Il s'agit de l'oxyde de zinc et du dioxyde de titane.

Leurs avantages : Ils sont photostables, efficaces dès l’application et non absorbés à travers la peau et ils sont très bien tolérés par les peaux sensibles.

Un inconvénient d'ordre esthétique cependant, ils ont généralement un effet blanchissant important, sauf dans le cas ou ils sont sous forme de nanoparticules...et les nanoparticules, elles aussi sont controversées. Leurs effets à long terme sur l’homme et sur l’environnement sont encore mal connus : on les suspecte notamment de pouvoir être absorbées à travers la peau et d’être toxiques pour les organismes aquatiques. Je vous conseille donc des les éviter également par principe de précaution. Vous pouvez les repérer dans la liste d'ingrédients "zinc oxide" et "titanium dioxide" précédé de la mention "nano".


ZOOM SUR LES RÈGLES DE PRUDENCE

Les produits solaires doivent toujours être associés à des mesures de prudence : -Limitez l’intensité de vos expositions.

-Évitez ou limitez les expositions aux heures de plus fort ensoleillement (12h - 16h en France l'été)

-Limitez la durée des expositions.

- Portez un chapeau, voire des vêtements pour les peaux les plus sensibles ou les expositions les plus intenses.

-N’oubliez pas de protéger vos yeux.

- Attention aux enfants et aux personnes âgées.

-Et buvez beaucoup!


Sur ces bonnes paroles de chanson, je vous abandonne et vous retrouve très bientôt pour l'épisode 3. D'ici là, bronzez bien et surtout, protégez-vous ;)


0 vue

Les ateliers de Corentine

1 rue Jules Enfroy 

10000 Troyes

 

lesateliers.decorentine@laposte.net

06 61 49 18 59

  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram

©Les ateliers de Corentine - 2020