#7 C'est du chinois! Mais non, juste de l'INCI


Hello les Beauties,

Une étiquette portant les mentions « naturel » « 0% de paraben », et autre, vous rassure ?

Hmm hmm...vraiment? Pas facile de se repérer dans le brouillard du greenwashing, n'est-ce pas?

Et oui, les pro du marketing cosmétique profitent du fait que la plupart d'entre nous ne soit pas bilingue français-INCI pour nous faire prendre des produits cracra pour des produits clean, et peu de marques nous traduisent leurs ingrédients.

Certes, des guides d'achat existent pour vous aider mais ils n'ont pas tous les mêmes critères et ce ne sont pas forcément les vôtres.

Alors si vous en avez marre de ne plus savoir à quelle appli vous vouez, lisez plus bas ;)


Généralités : quelques astuces pour débuter


L'INCI, International Nomencalture of Cosmétic Ingredients, est la liste des ingrédients que vous retrouvez au dos de vos cosmétiques dans un langage mi latin mi anglais.

C'est une mention légale mais elle ne vous sert pas à grand chose si vous ne maîtrisez pas ce vocabulaire.


Dans cette liste, il faut savoir que les ingrédients apparaissent en ordre décroissant. Les ingrédients au début sont donc les plus présents en quantité dans votre produit.


Aqua est souvent le premier ingrédient de la liste, même en cosmétique bio. C'est un ingrédient naturel qui ne coûte pas cher mais qui n'apporte pas de propriétés, il est là principalement pour la texture.

Si une marque indique 80% de produit naturel et qu'il y a 80% d'eau et 20% de produits synthétiques dans le cosmétique, sachez qu'elle est dans son bon droit. Donc méfiance.


Oui, mais les labels bio, on peut s'y fier quand même ?! Bien sûr c'est mieux. Mais là encore, j'ai envie de vous dire : méfiance.

Tous les labels bio ne se valent pas. Certaines n'exigent que 10% d'ingrédients bio dans la composition végétale et 5% dans le produit total. Nature et Progrès est le label le plus restrictif mais aussi le plus rare, CQFD.


La caution scientifiques en met toujours plein la vue.

« Hypoallergénique" " Testé sous contrôle dermatologique » : ces mentions n'ont aucune valeur légale.

Le produit peut rester allergisant s'il contient des conservateurs et parfums par exemple.

Dans la pub, on nous met aussi en avant l'argument de confiance « ingrédient breveté" : pfff, ha ha ha

Cela signifie juste qu'il y a eu une innovation de la part de la marque. Sachant que de nombreux ingrédients végétaux sont déjà connus, il y a fort à parier en plus qu'on nous parle d'ingrédient synthétique.


La liste INCI c'est comme un menu au restaurant : plus c'est court meilleur signe d'authenticité c'est.


Entrons dans le détail : ça se corse


Ennemi public n°1: le grand méchant paraben

"Ne contient pas de paraben" a eu son heure de gloire en tant qu'argument greenwasher.

Cela dit, cet ingrédient est réellement problématique.

Les parabens sont des conservateurs chimiques. Très controversés, ils seraient responsables de vieillissement cutané prématuré, de problème de fertilité, entre autres.

Les conservateurs sont nécessaires dès lors qu'on souhaite conserver un produit cosmétique contenant de l'eau mais il existe plus naturel comme des extraits de plantes aux propriétés antibactériennes.

Les repérer : ingrédient qui finit par parabe(n) et -zoatebutylparaben, benzoate


Ennemi public n° 2 : les perturbateurs endocriniens

Il s'agit de substances chimiques qui ressemblent tellement bien aux hormones humaines que notre corps les confond. Ces substances sont responsables de perturbation de nos fonctions naturelles : croissance, puberté, libido...

Les repérer : bisphénol(BPA), benzène, paraben, silicones, triclosan, phenoxyéthanol, ether, BHA


Le gang des cousins pétrochimiques

Il n'y a pas que dans votre voiture que vous mettez du pétrole. Les ingrédients suivants sont tous issus de la pétrochimie!



->Les silicones (lire l'article du 7 avril 2020 "Les ingrédients en -cone" nous prenez pas pour des connes)

Ils sont occlusifs, c'est à dire qu'ils bouchent les pores cutanés. Ils peuvent ainsi empêcher la pénétration des "vrais" produits et peuvent provoquer des imperfections de type acné.



Ils donnent un aspect doux et gainé aux cheveux mais ce n'est que factice car en dessous vos cheveux sont toujours secs et abîmés. Il faut savoir qu'ils mettent longtemps à disparaître, c'est pourquoi il y a toute une phase de detox capillaire avant de pouvoir profiter des bienfaits des shampoings naturels.

Difficile de s'en débarrasser aussi dans la nature, ils ne sont pas biodégradables.

Les repérer : ingrédient qui finit par -one, -conol, en -xane. exemples : dimethicone, polysiloxane


->Les polymères : On ne connaît pas encore les risques pour la santé mais ce qui est sûr c'est qu'ils sont polluants.

Les repérer : PEG (souvent suivi d'un nombre), PPG, propylène, celluloce, crosspolymer, polyéthyléneglycol



->Les paraffine et huiles minérales

Elles aussi sont occlusives et donc comédogènes. Elles bloquent l'autorégulation de notre peau. Non seulement, elles donnent une fausse impression de confort mais en plus, si on les arrête, la peau se déshydrate aussi sec : si ce n'est pas un phénomène d'addiction digne des pires dealers ça !

Les repérer : paraffinum liquidum, paraffin, ceresin, petrolatum, mineral oils, cera microcristallina


Le reste de la bande


->Les sulfates

Ce sont des tensioactifs moussants. On va donc les retrouver massivement dans les shampoings et gels douche. Ils provoquent irritations, tiraillements, démangeaisons et pellicules. Et ce qui est ironique, c'est qu'on peut tout à fait les retrouver dans un shampoing antipelliculaire hi hi hi

Ils détruisent les lipides cutanés, perturbant ainsi notre film hydrolipidique (film protecteur naturel à la surface de la peau)

Les repérer : lauryl, sulfate de sodium, ALS


->Les phtalates

Ce sont notamment des fixateurs de parfum accusés d'être des perturbateurs endocriniens et de provoquer de la stérilité.

Les repérer : exemple : butyl phtalate. Le souci c'est qu'il n'y a pas de liste d'ingrédients en général sur les parfums




->Sels d'aluminium, chlorates

Ils sont présents dans les déodorants. ils sont irritants. Il a été prouvé qu'ils jouent un rôle dans l'apparition des cancers du sein et de la maladie d'Alzheimer.




Que penser de la pierre d'alun? Elle contient elle aussi des sels d'aluminium mais leur taille ne leur permettrait pas de pénétrer dans notre organisme donc elle serait inoffensive.

Les repérer : aluminium chlorohydrate, sesquichlorohydrate, zirconium, pentachlorohydrate